rencontres22/03/2017 à 13:37

Planètes sonores, Arts, cinéma, écriture

Alexandre Castant, mardi 21 mars, 15h, amphithéâtre d'honneur
Cette conférence présentera l’importance et l’actualité du son dans l’art contemporain en étudiant, pour cela, trois de ses champs d’expérimentation.
Les arts plastiques d’abord qui, au fil du vingtième siècle, ont souvent exploré les arts sonores dans le cadre d’avant-gardes ou de débordement des limites du visuels.
Le cinéma, ensuite, art s’il en est de l’image et du son qui, toujours, s’est pensé dans cette relation (dès l’âge du muet et jusqu’au cinéma contemporain, il existe une histoire du septième art à faire, pourrait-on dire, les yeux fermés et pour la seule idée d'écoute).
Enfin, dans un troisième temps, cette communication abordera la question : Qu’est-ce qu’écrire le son ? Qu’est-ce que le décrire ? Et en quoi, aussi, ces questions irriguent-elles l’esthétique et une histoire de l’art qui se pensent en mouvement. 
Essayiste, critique d’art, professeur des Écoles nationales supérieures d’art, Alexandre Castant a notamment publié, sur le son dans l’art contemporain, Planètes sonores, radiophonie, arts, cinéma (Monografik, 2007) etJournal audiobiographique, radiophonie, arts, cinéma (Nouvelles Éditions Scala, 2016). Il enseigne l’esthétique et l’histoire de l’art contemporain à l’École nationale supérieure d’art de Bourges où il dirige le séminaireL’Atelier sonore d’esthétique. » 
 

Olivier Coupille

mercredi 30 novembre 2016

« Il sera question de « Nature et Technologie ». Je voudrais éviter  d’utiliser le mot « écologie » mais il en sera fortement question. Je voudrais évoquer les projets de Tudor  dans la nature et sa longue collaboration avec Jackie Matisse et aussi avec Molly Davies, nous pourrons  visionner des extraits des vidéos sous-marines qui sont très mal connues.  Je vais parler aussi de « zoomusicologie » (des musiques animales).  Bien sûr il sera évidemment question de la conception des circuits et des dispositifs électroniques, de  l’importance du feedback et du désintérêt de Tudor pour les ordinateurs et les synthétiseurs.  Nous n’évoquerons que très peu Tudor en tant qu’interprète de la musique contemporaine et seulement dans  ses réalisations de certaines des pièces de John Cage.

Steina and Woody Vasulka

21 et 22 janvier 2014
Les pionniers des arts médiatiques étaient très conscients d’écrire  l’histoire. Peu d’entre eux y ont pourtant consacré autant de sérieux et  d’attachement que Steina et Woody Vasulka. Non seulement les Vasulka  étaient au cœur de la culture électronique à ses débuts, mais au cours  de la décennie qui lui a donné forme et au-delà, ils en étaient le  pivot. Écrivait Genn Youngblood. Découvreurs et expérimentateurs  jusqu'au boutistes du fameux Portapack (camera video portable de Sony)  dès 1965, Steina et Woody Vasulka sont toujours actifs et leur œuvre est  aujourd'hui le centre référentiel de toute la culture numérique.

Des leurs débuts, Woody bidouille et tente d'articuler les codes  primaires de l'image électronique. Alors qu'entre deux performances avec  son violon électrolysé, Steina conserve tout les images. Elle est  islandaises, lui est tchèque, et ensemble ils fondent la Kitchen « un  laboratoire d’essai devant public ». Nous sommes en 1971 à New York et  dès 1973, Woody et Steina institutionnalisent recherches et enseignement  au Center for Media Study de la State University of New York à Buffalo,  où ils s'installent. C'est dans ce laboratoire que nos deux artistes  mettent au point la fabrication de leur propre dispositif de  reproduction d'images, le Digital Image Articulator. 
Steina et Woody Vasulka vivent aujourd'hui à Santa Fe, mais  préparent encore des projets de part et d'autre de l'Atlantique. Ils  nous offrent une œuvre immense IN progress qui depuis ses début visait à  apporter au monde « une compréhension structurelle » du signal vidéo à  titre de plate-forme pour l’art du futur. Parie réussi.
JJ Gay 2013

Steina et Woody seront : 
  • en salle de conférence le mardi 21 janvier à 17h30
  • au plateau vidéo du PN le mercredi 22 janvier entre 14h et 17h30.  Suivi d'une projection à 18h en salle de conférences.   


Co-création et monétisation : le modèle "BRIGHT" pour les artistes numériques

30 octobre 2013
Alors que les artistes et créatifs numériques sont de plus en plus  nombreux, ceux-ci éprouvent encore beaucoup de mal à vivre de leurs  créations. BRIGHT propose un modèle innovant basé sur l'ouverture des  oeuvres (co-création), un modèle de répartition des revenus vertueux  entre artistes originaux et co-créateurs, et la mise à disposition des  créations auprès de nombreux services tiers aptes à les monétiser. Les fondateurs de BRIGHT, Abdel Bounane (Président) et Martin-Zack  Mekkaoui (Directeur technique) viendront expliquer les ressorts de leur  modèle en expliquant les valeurs qui le sous-tendent, les défi inhérents  à la création d'un nouveau modèle, et leurs perspectives passionnantes.  

Marcus Kreiss .... SFE.TV

13 novembre 2013
Souvenirs from Earth is the first cable TV station broadcasting a 24/7  art program. We transform flat screens into art terminals and give you  access to the avant-garde of visual cultures. We give artists more  visibility and create new opportunities for professionals, investigating  the ever changing position of art in contemporary culture. We are  available on French and German Cable TV networks. We are specialized in  video art, all artists and filmmakers are welcome to submit their works.   

Wang Chung-Kun et Jinyao Lin

2,3 octobre 2013
Dans le cadre de la semine des cultures étrangères, le PN accueille ces  deux artistes invités par le centre culturel de Taïwan durant une soirée  de performance et un workshop. 
Plus de détails dans ce document. media/presentations/130911_cctaiwan